Politique de rigueur et gestion de portefeuille


Pourquoi donc faire un article mêlant politique de rigueur et gestion de portefeuille ? De votre portefeuille ? Il s’agit d’une part de problèmes politiques, macroéconomiques. D’autre part, en tant que particulier, vous avez le souci de mettre votre patrimoine à l’abri des crises et des intempéries politiques et économiques. À priori, il n’y a pas de lien direct entre un monde sur lequel vous n’avez aucun pouvoir - la politique - et un autre qui vous semble à votre portée - la gestion avisée de votre portefeuille. Et pourtant. Pourtant, il s’agit aujourd’hui de comprendre ce qui anime et agite notre société pour vous permettre de gérer avec sagesse un patrimoine souvent durement acquis. Michel Santi, économiste, essayiste, chef d'entreprise et conseiller indépendant de banques centrales, lève le voile sur la manière de comprendre ce monde financier si opaque. Dans l’objectif de protéger votre portefeuille des secousses à venir, qui dépassent totalement l’être humain que vous êtes.




Une gestion avisée de son portefeuille

Bien sûr, nous comprenons tous qu’il y a un vague lien entre la politique d’austérité appliquée un peu partout et la rentabilité de votre portefeuille. Le problème, c’est que vous ne mesurez pas nécessairement la teneur des enjeux. Et que vous ne savez en principe pas comment agir, si ce n’est en suivant le mouvement. Ce qui, en temps de crise - que ce soit bancaire, économique ou sanitaire - est très rarement une bonne idée.


Oui, mais comment faire autrement pour protéger vos biens ? La situation inédite dans laquelle toute notre société semble être plongée avec cette pandémie qui n’en finit pas et qui semble être trop simpliste pour être honnête rend la pensée difficile. Et qui ne pense pas a du mal à agir autrement que sous des effets de mode ou de panique. Encore une fois, c’est la gestion de votre portefeuille qui risque de souffrir de décisions inadéquates.



Quelles valeurs refuges ?

L’époque actuelle, qui remet à plat toutes nos valeurs, nous demande de penser par nous-mêmes. Ce qui n'est pas simple, puisque tout va trop vite et que nous n’avons plus le temps de rien.


Sur le plan de notre avoir en banque, il est évidemment plus facile de suivre le discours à priori rassurant du système. Le problème, c’est qu’il s’agit essentiellement d’un miroir aux alouettes.


La bourse, particulièrement performante actuellement, est une très mauvaise idée. Puisqu’elle est un leurre sur le moyen terme. Avec l’économie réelle en lambeaux, il ne faut pas être devin pour comprendre que la bulle de la spéculation boursière explosera tôt ou tard, mettant votre avoir dans le même état que le reste.


L’or pose plusieurs problèmes. Sa volatilité, tout d’abord. Comment être certain que la prochaine crise financière aura un effet à la hausse sur ce métal précieux ? L’or pose également un problème de transport et de stockage. Surtout lorsqu’on en possède une certaine quantité. Entreposer l’or dans le coffre des sous-sols de sa banque ? Si la banque venait à être en difficulté, il est plus sage d’y renoncer.





Le taux zéro ou les taux négatifs sont un vrai casse-tête pour l’épargnant

En effet, même un enfant comprend qu’en mettant 100 dans sa crouzille et en récupérant 90, il y a un problème ! Certes, les banques se voilent la face sur le problème en jouant avec les taxes et le coût de plus en plus lourd des services bancaires, mais tout un chacun peut se rendre compte que le livret d’épargne de grand-papa n’a aujourd’hui plus rien de rassurant.


Laisser son argent à la banque est donc un problème qui prend de l’ampleur, d’autant plus que le public est de plus en plus au fait, après la crise des subprimes de 2007, que les grands organismes financiers ne protègent pas le citoyen. Et que le système politique, ne comprenant pas toujours les rouages de l’économie et de la finance, est voué à se laisser embarquer dans une histoire qu’il ne maîtrise pas.


Ne reste-t-il donc plus qu’à se désespérer face à une adversité complexe ?


Non.




De l’espoir pour vos avoirs

Tout d’abord, sans doute est-ce important aujourd’hui de comprendre les ressorts de l’économie et de la finance si l’on veut pouvoir être aux manettes de sa vie. Michel Santi a écrit une dizaine d’ouvrages à ce sujet, dont le dernier - à sortir au moment où ces lignes sont écrites - s’intitule “Testament d’un économiste désabusé”, qui peut être précommandé ici (mettre le lien).


Par ailleurs, la notoriété de Michel Santi, économiste réputé, peut être découverte en parcourant son blog, notamment ses interventions dans les médias.


Enfin, après avoir créé et dirigé une PME d’une quarantaine d’employés dans le domaine de la finance, Michel Santi est cofondateur, il y a plusieurs années, de l’entreprise Art, Trading & Finance qui marie l’art avec la finance, selon le principe des quatre piliers.


Visionnaire, penseur et pragmatique, Michel Santi a perçu, il y a déjà plusieurs années, qu’un investissement rentable et pérenne était possible en se tournant vers le marché de l’art avec l’oeil avisé d’un financier.



Passionné d’art, Michel Santi et l’équipe d’Art Trading & Finance (ATF) ont eu le nez fin en préconisant d’investir dans des actifs tangibles comme les pièces d’art. Cette façon d’investir requiert des compétences financières et une connaissance particulièrement fine du marché de l’art. Cela tombe bien. Ces deux compétences sont en effet la marque de fabrique de Michel Santi et de son équipe.


Vous pouvez également écouter Michel Santi dans ses capsules vidéos, qui sont de véritables mines de connaissances passionnantes sur la finance qui dirige nos vies, pour qui veut comprendre comment notre monde fonctionne.


Si vous êtes détenteur d’un patrimoine et que vous souhaitez investir dans un placement bien plus sécurisant que ce qui existe aujourd’hui, n’hésitez pas à prendre contact avec notre équipe.


Nous nous ferons un plaisir de vous rencontrer, en personne ou par technologie interposée.


L'équipe d’ATF

11 views

© 2020 by Art Trading & Finance

MIAMI  !  GENEVA  !  BEIRUT  !  U.A.E  !  HONG KONG  

Tel: +41 22 808 01 79  

  • Facebook Clean
  • Pinterest
  • LinkedIn Clean